blog shmadrid castellano   blog shmadrid english
Sport et activités

Le musée national | Centre d’art Reina Sofia

Le musée national | Centre d’art Reina Sofia
Écrit par Roxana

Au cœur de l’ancien Hôpital, au Calle Santa Isabel, le Musée national centre d’Art Reina Sofia rassemble les plus grandes œuvres de l’art contemporain espagnol. Classé parmi les plus grands musées d’art moderne au monde, il distingue une prestigieuse œuvre de Pablo Picasso parmi ses collections. Monument historique en 1977, cet édifice construit en l’honneur de la Reine Sofia de Grèce fait partie du « triangle d’or de l’art » de l’Espagne, aux côtés du Musée du Prado et le Musée Thyssen-Bornemisza.

Les expositions du Reina Sofia

Les collections du Reina Sofia font honneur à de grands et talentueux peintres de 1900 à nos jours. Elles proviennent du Musée espagnol d’art contemporain, des acquisitions propres du musée lui-même et d’hommages d’artistes tels que Salvador Dalí et Joan Miró.

A travers de remarquables expositions modernes du XXème siècle, le Reina Sofia propose trois passionnants parcours de l’histoire de l’art contemporain espagnol. Ils accompagnent le « Guernica » de Picasso. La star du musée est sans doute la toile exprimant la déchirure des victimes du bombardement du village de ce nom en 1937.

La première collection illustre « L’irruption du XIXème siècle : utopies et conflits (1900-1945) ». Des œuvres qui expriment un mélange de modernité et de tradition de la transition entre le XIXème et XXème siècle. On y découvre entre autres les fresques de Camarasa, Solana, Miró et Dalí.

Ensuite, « La guerre est finie ? Art pour un monde divisé (1945-1968) ». Cette deuxième partie de la collection raconte la fin du paysage artistique des avant-gardes suite à la seconde guerre mondiale puis la renaissance de nouveaux créateurs aux philosophies extentielles et cryptiques. Avec des langages informités, certains de ces artistes ont connu d’énormes succès internationaux.

Le voyage se termine avec la collection « De la révolte à la postmodernité (1962-1982) ». Une critique même de la nature de l’art qui couvre les années 70 à nos jours. Cette période a fait naître de nombreuses propositions sous différentes thématiques d’où la remise en question des formes et moyens présents.

Histoire et architecture du Reina Sofia

nouvel_terraza_reina_sofiaL’origine du bâtiment central du musée remonte à la fin du XVIIIème siècle, période à laquelle le roi Carlos III ordonne la construction de l’hôpital Général, sous la conduite de l’architecte José de Hermosilla puis Francesco Sabattini.

Restauré par Antonio Fernandez de Aba à partir de 1980, le monument fait place à un musée. Trois tours à ascenseur en verre et acier sont alors mis en place à l’extérieur.

Achevé en 1988, le Centre d’Art Reina Sofia enrichi parmi ses collections temporaires, les œuvres de prestigieux artistes espagnols du XXème siècle jusqu’ici considéré comme sous reproduits. Décrété musée national, le Reina Sofia ouvre ses portes en 1990 avec des expositions permanentes.

A la suite de son extension en 2005, le musée compte alors trois sièges principaux autour d’une place centrale, deux amphithéâtres pour 500 et 200 places et une spacieuse bibliothèque destinés aux arts et sciences humaines. Confié à l’architecte français Jean Nouvel, ce nouvel édifice provoque un contraste apparent avec l’ancien, sous ses matériaux réfléchissants. Mais la superbe toiture qui les assemble réconcilie toutes les divergences.

Sur un ensemble de 84 000m², les collections permanentes du Reina Sofia sont exposées aux 2ème et 4ème étage du bâtiment Sabattini, où une pièce est dédiée aux « Propositions ». Les œuvres temporaires, quant à elles, occupent la nouvelle construction. Dans les palais de Velázquez et de Cristal, des bâtiments annexes à Madrid, la zone « Espace Uno » au rez-de-chaussée accueille la crème des dernières tendances de nouveaux artistes.miro_hombre_con_pipa_c.jpg_1306973099

Notez cet article

À propos de l'auteur

Roxana

Écrivaine professionnelle et éditrice installée à Barcelone.

Laisser un commentaire