blog shmadrid castellano   blog shmadrid english
Événements

Horizon 2020, Projet Hypatia

Écrit par Anthony

Les femmes ont toujours lutté pour avoir les mêmes droits que les hommes. Cette inégalité sociale, professionnelle est latente. Et malgré quelques évolutions, les clichés subsistent et les idées reçues ont la vie dure. En général, les femmes optent pour des carrières dans les sciences humaines, la santé ou les arts, et les carrières techniques semblent être l’affaire des garçons. Le pourcentage de femmes étudiant en informatique ou en génie est nettement inférieur à celui des hommes, atteignant 75 % dans de nombreux cas. Pour encourager l’investissement des femmes dans les carrières techniques, une initiative européenne appelée Horizon 2020 Projet Hypatia a été créée. ShMadrid vous dit tout sur ce projet.

Article en lien : Les musées scientifiques de Madrid

Hypatie, une femme visionnaire

Photo via Pixabay

Hypatie était une mathématicienne et astronome grecque, professeur et fondatrice de l’école néoplatonique d’Alexandrie où elle a enseigné à la fois aux païens et aux chrétiens des échelons supérieurs, qui ont plus tard occupé d’importantes positions politiques et de pouvoir dans la société. Ses connaissances ont fait d’Hypatie, l’une des femmes les plus éclairées de l’Antiquité puisqu’elle avait des compétences très poussées dans des disciplines telles que les mathématiques, l’astronomie et l’ingénierie. Son histoire est aussi un exemple clair du joug que la société patriarcale impose aux femmes qui excellent dans la connaissance et la formation. Hypatie, éduquée dans un environnement païen, indépendante des hommes et érudite, a été assassinée par des chrétiens sans que les motivations soient claires, ce qui a donné lieu à de nombreuses spéculations, y compris que sa mort était due à des désaccords religieux et au danger qu’elle devienne un modèle pour les femmes de son temps.

Article en lien : Les expositions permanentes du musée du Prado de Madrid

Horizonte 2020

Les femmes sont souvent conditionnées par leur sexe dans l’éducation. De ce fait, il est assez courant de les voir choisir des carrières dans l’enseignement, la psychologie, les soins infirmiers ou l’histoire de l’art. Prendre soin des autres, l’empathie et la connaissance esthétique sont des qualités que nous attribuons inconsciemment au genre féminin. Mais cela ne veut pas dire que ces caractéristiques n’empêchent pas une brillante carrière dans des domaines techniques tels que l’ingénierie, l’informatique ou les mathématiques. Dans notre société actuelle, nous ne pouvons pas nous permettre de sous-estimer les talents de milliers de femmes pour de basses motivations sexistes. Pour cette raison, Horizon 2020 et le projet Hypatia veulent sensibiliser et informer les femmes sur ces disciplines majoritairement masculines.

Hypatia

Photo via Pixabay

Le projet Hypatia a été développé sur trois ans (2015-2018). Les impacts du projet devraient entraîner un changement dans la manière dont la science est communiquée et une augmentation significative de la participation des jeunes femmes européennes au modèle STEM (Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques). Cela contribuera aussi à la réalisation de l’un des objectifs de l’Espace européen de la recherche : augmenter le nombre de femmes chercheurs en Europe. Une exposition se tiendra au Musée national des sciences naturelles jusqu’au 30 septembre 2018 pour expliquer pourquoi les femmes choisissent un type de carrière plutôt qu’un autre et à quel point l’éducation et le rôle des enfants sont importants dans ce genre de décisions.

Que pensez-vous de cette exposition ? Combien de femmes ingénieurs ou mathématiciennes connaissez-vous dans votre entourage ?

Notez cet article

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire