blog shmadrid castellano   blog shmadrid english
Les quartiers de Madrid

Les curiosités de Malasaña

vue sur les toits d'immeubles en brique de madrid
Écrit par Anthony

Malasaña est l’un des quartiers les plus modernes et bohèmes de Madrid. C’est devenu un lieu tendance autant qu’un milieu de vie pour le mouvement underground et la culture rétro. En plus, c’est un quartier dynamique plein de boutiques de friperies, de commerces, de boulangeries et de cafés pleins de charme.

L’une des places de Malasaña est l’historique Plaza del Dos de Mayo qui est aujourd’hui remplie de stands de marché et de bars. Vous y trouvez aussi le centre culturel Conde Duque, dont le bâtiment du XVIIIe siècle accueille des expositions d’art et des films projetés en plein air dans son enceinte.

Afin de mieux découvrir Malasaña, nous vous dévoilons quelques curiosités sur le quartier dans cet article de ShMadrid.

Article en lien : Les meilleurs quartiers de Madrid pour une visite de quelques jours

Les curiosités de Malasaña que vous ne connaissiez pas

appartements avec balcon de malasaña

Photo via Pixabay

Vous voulez en savoir plus sur le quartier ? Découvrez ces curiosités que nous vous révélons maintenant.

  • La première curiosité concerne son nom. Avant 1980, le nom du quartier était Barrio Maravillas en raison du couvent qu’il abritait. Puis, il fut rebaptisé en l’honneur de Manuela Malasaña, une jeune couturière devenue héroïne après avoir été tuée par les troupes de Napoléon lors des soulèvements du 2 mai 1808.
  • Il en va de même pour la célèbre place del Dos de Mayo, du nom du soulèvement du 2 mai 1808 (dos de mayo) du peuple mené par Pedro Velarde et Luís Daoíz contre la France et qui marqua le début de la guerre d’indépendance espagnole.

En l’honneur de ces deux anecdotes historiques, vous verrez sur la place un monument qui représente les deux protagonistes se rebeller contre les forces françaises devant la porte d’entrée de la caserne représentée ici par une arche.

  • Malasaña faisait partie de la révolution sociale et culturelle de la capitale espagnole. Certains privilégiés qui vivaient dans les années 80 à Madrid l’appelaient la Movida madrileña. Le quartier fut le lieu de rencontre de tous les artistes de l’époque et l’épicentre de cette transition post-Franco.
  • Sur la Calle del Pez se trouve Julia, une statue honorant une femme qui s’est déguisée en homme pour suivre des cours de droit à l’Université Central.
  • Toujours dans la même rue, vous verrez dans la vitrine d’un magasin de vêtements appelé « LaModa » le mannequin d’un enfant qui goûte une barre de chocolat. Ce qui est curieux, c’est qu’il est présent dans l’établissement depuis son ouverture au public soit 1896.

Article en lien : Histoire du quartier de Chueca

La singularité de Malasaña

immeuble de logements dans malasaña

Photo via Pixabay

  • Le marché de la Plaza San Ildefonso a été décrit par Pérez Galdós dans son célèbre ouvrage Fortunata y Jacinta. De plus, c’était l’un des premiers marchés de Madrid à être couvert dans le plus pur style du marché street food, comme les anciens marchés remodelés de Londres ou de New York.
  • Malasaña possède des centaines de bars qui font le bonheur des jeunes. On dit qu’il y a un bar pour 70 habitants. Avec un tel ratio, il est naturel qu’il soit l’un des quartiers les plus actifs et les plus fréquentés de la capitale.
  • L’initiative sociale Rebrota Malasaña est née en 2013 pour remplir les balcons du quartier de fleurs et de plantes. Dans Malasaña, il y a plus de 36 000 balcons et l’objectif est d’égayer un étage par balcon pour transformer complètement la zone. Cette conscience environnementale amène aussi à refleurir une partie du centre-ville de Madrid.
  • La maison maudite de Malasaña se trouve dans la Calle Antonio Grillo. Dans cette maison, un grand nombre de meurtres terribles ont été commis. Le premier assassinat  eut lieu au XVIIIe siècle et il fut enregistré 10 cas morbides.

Connaissez-vous d’autres curiosités sur le quartier de Malasaña ?

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire