blog shmadrid castellano   blog shmadrid english
A découvrir

Les quartiers et lieux de la Movida à Madrid

femme rousse en combinaison blanche jouant de la guitare
Écrit par Anthony

La Movida de Madrid est l’un des signes identitaires de la capitale espagnole. Cette explosion de contre-culture, de revendication et de créativité a donné lieu à une série d’œuvres d’une nature artistique originale qui sont devenues, dans certains cas, de véritables œuvres de culte underground et qui ont fait naître un mouvement extrêmement transgressif qu’on voyait dans certaines rues de Madrid.

Avec l’arrivée de la démocratie, le défoulement dans la capitale et la liberté sont devenus des sources d’expressions artistiques. Pour l’occasion, dans cet article de ShMadrid, nous vous parlons des lieux les plus représentatifs de la Movida de Madrid.

Article en lien : Souvenirs originaux de Madrid

Découvrez les lieux qui ont marqué la Movida à Madrid

mains en forme de coeur durant un concert

Photo via Pixabay

On raconte que le mouvement artistique de la Movida est apparu dans la salle de réunion de l’École de Caminos de l’Université Polytechnique de Madrid le 9 février 1980, à l’occasion d’un concert en hommage au premier batteur de Los Secretos, qui avait été renversé. Les artistes qui participèrent au concert furent Alaska, Trastos, Los Solitarios et Nacha Pop.

Tout se passa essentiellement dans le quartier de Malasaña et plus particulièrement dans la Calle del Pez, l’une des rues les plus emblématiques du quartier. En vous  promenant dans le coin, vous verrez d’ailleurs des graffitis qui ont survécu au passage du temps.

Au bout de la rue se trouve le Palentino, un bar-phare de la Movida de Madrid, et qui est encore aujourd’hui une référence culturelle et une preuve de la force de ce mouvement contre-culturel.

Son look vintage et ses bas prix continuent d’attirer beaucoup de monde et on a l’impression que le Palentino fut épargné par le temps et qu’à tout moment on croisera Alaska ou un membre de Nacha Pop.

Article en lien : Les écrivains espagnols célèbres à connaître

Des lieux culturels incontournables

peinture d'un homme avec une guitare

Photo de Jose Javier Martin Espartosa via VisualHunt

Connu sous le nom de El Penta, le bar Pentagrama, situé à La Palma, 4 a ouvert ses portes en 1979. Il est le bar par excellence de La Movida à Madrid car c’est autant un bar traditionnel qu’une discothèque et tous les artistes aimaient se retrouver là pour discuter de leurs oeuvres, s’amuser et danser.

Son nom est cité dans une des chansons les plus célèbres de l’époque, Chica de Ayer de Nacha Pop. C’est pour cette raison que vous pouvez voir sur place un autel dédié au leader du groupe, Antonio Vega, et une peinture murale faite par son ex-femme Teresa. Le Penta est l’un des premiers endroits à embaucher des DJ professionnels pour présenter les dernières nouveautés musicales venues de New York et de Londres.

Un autre lieu emblématique de la Movida est le Rock Ola, situé au Calle Père Xifré, 1. En plus d’être une salle de concerts, le bar était aussi une galerie d’expositions picturales, photographiques, un lieu pour les défilés de mode, les pièces de théâtre et des forums de cinéma. C’était le lieu où il fallait être à l’époque. Bien qu’il ferma ses portes en 1985 à la suite d’un événement tragique, son nom est indissociable de la Movida.

Enfin, sur la Calle Jardines, vous verrez un autre lieu phare de la Movida de Madrid : la salle de concerts El Sol. Des groupes comme Alaska et les Pegamoides, La Unión ou Radio Futura, pour ne citer qu’eux, ont fait leur première scène ici. Depuis plus de 30 ans d’existence, la salle El sol a organisé plus de 7 000 concerts avec des têtes d’affiche nationales et internationales. Aujourd’hui, les concerts ont lieu tous les vendredis.

Quels autres endroits, rues ou quartiers avons-nous laissés derrière nous ?

Les quartiers et lieux de la Movida à Madrid
5 (100%) 1 vote[s]

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire