blog shmadrid castellano   blog shmadrid english
Vivre à Madrid

Exigences pour louer un appartement à Madrid

salon avec plancher en bois et canapé
Écrit par Anthony

Vivre à Madrid est une réalité pour certain et un rêve pour d’autres. La capitale espagnole fait partie des villes européennes où il fait bon vivre toute l’année. Chaque année de nouvelles personnes viennent s’installer à Madrid.

Les étudiants sont désireux de commencer leurs études dans des universités prestigieuses de Madrid, de jeunes professionnels sont attirés par les opportunités d’emploi offertes par la capitale espagnole et des couples viennent pour vivre une nouvelle expérience de vie. Mais pour bien en profiter, il faut être bien préparé. C’est pourquoi dans cet article de ShMadrid, nous vous disons ce qu’il faut savoir pour louer un appartement dans la capitale.

Article en lien : Trouver un appartement à Madrid où les animaux domestiques sont acceptés

Ce dont vous avez besoin pour louer un appartement à Madrid

salle avec plancher en bois et murs beiges

Photo via Pixabay

Pour louer un appartement dans la capitale, vous aurez besoin d’un certain nombre de choses qui, selon la loi, sont essentielles. Nous recommandons toujours que cela soit fait dans un cadre légal afin d’éviter toute mésaventure qui peut transformer votre vie à Madrid en une véritable torture.

1. Ce que vous devez savoir si vous êtes propriétaire

Voici une liste de droits et obligations que le propriétaire doit connaître :

  • Si le propriétaire, après un an de contrat, a besoin du logement pour lui-même, les membres de sa famille ou sa/son conjointe(e) dans les conditions prévues par la loi, il peut en informer le locataire deux mois à l’avance et le contrat ne sera pas prolongé.
  • Le propriétaire ne peut pas demander une caution supérieure à deux mensualités, un plafond qui n’existait pas dans la loi précédente.
  • Le propriétaire peut conserver une partie de la caution si, à la fin du contrat, il y a des frais d’approvisionnement impayés ou des réparations à faire dans la propriété et qui sont la conséquence des actions du locataire. Les ajustements liés à l’entretien de la maison ne sont pas considérés comme des dommages.
  • Si le locataire a effectué des travaux sans l’autorisation du propriétaire, ce dernier a le droit d’exiger que le bien soit laissé dans son état initial sans aucune indemnisation.
  • Il est possible d’annuler le contrat et d’expulser le locataire s’il ne paie pas la mensualité à temps. Pour ce faire, il est nécessaire d’exiger le paiement du locataire devant le tribunal et de ne pas avoir de réponse dans les dix jours ouvrables qui suivent la demande. Le locataire peut aussi répondre et accepter la résolution. Dans ces deux cas, il est légal d’utiliser le dépôt pour couvrir les frais qui n’ont pas été payés.

2. Il est important de conclure un contrat légal

La Loi sur le crédit-bail urbain (LAU) réglemente la location de biens immobiliers et il est essentiel que tous les baux respectent cette loi lors de leur rédaction. Le contrat doit être simple, clair, et précis. Il doit comporter toutes les clauses nécessaires pour que le propriétaire et le locataire sachent à quoi se conformer en cas de non respect d’une clause.

De cette façon, vous serez sûr de respecter les dispositions légales en vigueur et vous disposerez d’un moyen suffisant pour résoudre tout problème qui pourrait survenir pendant la durée du contrat.

Article en lien : Louer ou acheter en 2020 à Madrid ?

3. Pour louer un appartement, il est indispensable que la maison dispose d’un certificat d’habitabilité

canapé bleu deux places avec coussins colorés et un cadre au mur

Photo via Pixabay

Il est essentiel d’avoir un certificat d’habitabilité pour un logement afin que celui-ci soit loué. Il s’agit d’un document délivré par des architectes qui certifie que la maison est habitable et qu’elle remplit toutes les conditions nécessaires et techniques d’habitabilité. C’est le propriétaire qui doit en faire la demande et le certificat doit être en vigueur avant la signature du contrat.

4. Il est également obligatoire d’avoir un certificat d’efficacité énergétique

La loi exige que toute maison louée possède ce certificat énergétique qui doit inclure des informations objectives sur les caractéristiques énergétiques de la propriété.

Le label énergétique attribué calcule la consommation annuelle d’énergie nécessaire pour répondre à la demande d’énergie d’une maison dans des conditions normales d’occupation et de fonctionnement. L’échelle d’évaluation énergétique va de A (le plus efficace) à G (le moins efficace).

Pouvez-vous nous donner des conseils sur la location d’un appartement ?

À propos de l'auteur

Anthony

Français d’origine, québécois d’adoption et espagnol de coeur, j’aime découvrir de nouveaux endroits et partager mes coups de coeur artistiques, culturels et gastronomiques

Laisser un commentaire