blog shmadrid castellano   blog shmadrid english
Sport et activités

Le musée Thyssen Bornemisza sur Madrid

Écrit par Roxana

Le musée Thyssen-Bornemisza est un des plus grands musées d’art anciens d’Espagne. Il est implanté sur le Paseo del Arte (ou Promenade de l’artà, à Madrid. Le musée appartenait autrefois à la famille Thyssen-Bornemisza, qui réunissait de nombreuses collections d’œuvres d’art depuis des générations. En juillet 1993, l’Etat espagnol fait acquisition de la majeure partie de la collection d’art réunie, en complément des pinacothèques et des collections nationales déjà existantes. Toutes ces collections, aussi riches qu’impressionnantes, retraçant l’histoire de la peinture européenne du moyen-âge à la fin du XXe siècle sont aujourd’hui exposées dans les salles du musée. Une occasion pour vous de découvrir l’une des plus belles collections privées de peinture au monde à Madrid.

Les collections du musée Thyssen-Bornemisza

Thyssen Bornemisza le musée sur Madrid 2Bien avant d’être acquise par l’État espagnol en 1993, la collection du musée regorge d’une histoire passionnante, nourrie par une famille d’amoureux de l’art. En effet, le musée doit son nom au collectionneur d’arts feu le baron Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza, qui prenait goût à alimenter la collection de peinture en compagnie de son père, le baron Heinrich. Ce dernier commença cette collection dans les années 1920  à Lugano en Suisse, en réunissant des tableaux issus de la collection XIXe siècle et sur l’impressionnisme, ainsi que sur l’avant-garde du XXe siècle et la peinture américaine du XIXe siècle. Près de 525 tableaux naquirent de cette grande passion dans le musée jusqu’à sa mort en 1947. Ces œuvres furent, par la suite, répartis entre ses héritiers. Son fils, Hans Heinrich Thyssen-Bornemisza voulant à tout prix préserver les œuvres de toute une vie de son défunt père, racheta les œuvres à ses proches. Il fit par la suite agrandir d’une manière considérable la collection du musée en faisant l’acquisition de tableaux rares des XIVe et XVe siècles. La Villa Favorita en Suisse, berceau de la collection de son père Heinrich, devint trop petite pour une collection d’une telle envergure. Le baron Hans Heinrich décida ainsi de déplacer ses œuvres dans le palais de Villahermosa, un bâtiment de la fin du XVIIe situé à l’angle du paseo del Prado et de la carrera de San Jerónimo à Madrid.

Thyssen Bornemisza le musée sur Madrid 1Les collections du musée Thyssen-Bornemisza sont dans l’essentiel composées de peintures, mais également de sculptures en marbre commandées par August Thyssen ; père du baron  Heinrich Thyssen ; à Auguste Rodin. La renommée du Thyssen-Bornemisza repose sur plus d’un millier d’œuvres d’art et des collections de pièces rares que l’on ne trouve nulle part ailleurs, notamment dans les autres musées espagnols. On retrouve dans tout le musée des échantillons très complets illustrant la chronologie des courants picturaux. Mais surtout, les différents mouvements artistiques tels que le fauvisme, le surréalisme, l’expressionnisme allemand et le constructivisme russe qui sont les plus largement représentées dans le musée, ou encore l’art abstrait et le pop art. À découvrir entre autres parmi les œuvres clés de la collection d’art du Moyen Âge tardif : la peinture du Trecento (XIVe siècle italien)  et l’école primitive flamande avec le Diptyque de l’Annonciation, peinture imitant la sculpture de Jan van Eyck. Le musée possède également une magnifique collection de portraits du XVe siècle, dont celui de Giovanna Tornabuoni réalisé par Ghirlandaio.

 

Après la mort du baron Hans Heinrich Thyssen, le 26 avril 2002, sa veuve Carmen décide en 2004 d’enrichir le musée Thyssen-Bornemisza en faisant introduire près de 200 nouveaux œuvres, axés entre autres sur la peinture Catalane. Ces nombreuses pièces sont, de nos jours, exposées dans les 16 nouvelles salles dédiées à la collection Carmen Thyssen-Bornemisza, et notamment à Barcelone.

 

Notez cet article

À propos de l'auteur

Roxana

Écrivaine professionnelle et éditrice installée à Barcelone.

Laisser un commentaire